Bannière
LA PROPRIETE L'HISTOIRE

L'Histoire

C'est sur le plateau de Saint-Julien-Beychevelle que l'on aperçoit de loin le Château Talbot, au bord d’un océan de vignes, entre les grands arbres de son parc.
L’histoire de ce cru est riche. Il porte le nom du Connétable Talbot, célèbre homme de guerre anglais, gouverneur de Guyenne, vaincu à la bataille de Castillon en 1453.
En 1855, lors du classement des crus du Médoc et des Graves commandé par l'Empereur Napoléon III, le Château Talbot est promu quatrième cru classé de Saint-Julien. Après avoir été la propriété des marquis d’Aux pendant plusieurs décennies, le domaine est acquis en 1917 par Désiré Cordier. Son fils Georges puis son petit-fils Jean succédèrent à la destinée de cette propriété. Sous leur impulsion, Talbot s’imposa comme l’un des crus les plus célèbres du bordelais.

Lorsque Jean Cordier décède à l’automne 93, ses filles Lorraine et Nancy, prennent en main les rênes  de Talbot. Enrichies de la mémoire toujours vivace des gestes et du savoir-faire des générations qui les ont précédées, toutes deux s’accorderont pendant plus de 15 ans pour faire vivre ce grand cru avec tout le talent et le respect qu’il mérite.

Triste printemps 2011, qui verra la disparition prématurée de Lorraine Cordier. Aujourd’hui Nancy Bignon Cordier et son mari Jean-Paul Bignon poursuivent l’histoire de Talbot, une longue histoire qui unit passionnément le destin d’une famille à celui d’un vignoble.

 

Contact   l   Plan du site   l   Mentions légales   l   Crédits